Voir aussi la journée mondiale 2008 sur ce blog


A l'occasion de la journée mondiale de la tuberculose, l'InVS a mis en ligne un certain nombre de données nouvelles, ou non publiées auparavant. En particulier des données départementales (nombre de cas déclarés et taux pour 100 000). Saluons cet effort particulier.


Voir http://www.invs.sante.fr/surveillance/tuberculose/default.htm


L'InVS a aussi publié un communiqué :

« A l’occasion de la journée mondiale de la tuberculose, l’Institut de veille sanitaire (InVS) publie une mise à jour des données nationales de surveillance de la tuberculose. Ces données, issues de la déclaration obligatoire, montrent que le nombre de cas de tuberculose déclarés est de 5 758 cas en France (5 589 en France métropolitaine et 169 dans les territoires d’Outre-mer) contre 5 574 en 2007.

Comme les années précédentes, le taux de déclaration est plus élevé en Île-de-France (17,9/100 000) et en Guyane (22,6/100 000). En Ile-de-France les taux de déclaration les plus élevés en 2008 sont observés en Seine-Saint-Denis (30,3/100 000) et à Paris (27,5/100 000). Cependant, ces taux sont parmi les plus bas jamais observés dans ces départements.

Les taux sont également élevés chez les personnes sans domicile fixe, les personnes nées dans des pays à forte incidence de tuberculose, notamment ceux d’Afrique subsaharienne. Pour les enfants de moins de 15 ans, le nombre de cas est stable depuis 2005.

La hausse observée du nombre de cas déclarés (+3,3% entre 2007 et 2008) reste modérée par rapport à celle observée entre 2006 et 2007 (+4,7%). Elle est vraisemblablement due en grande partie à une amélioration de la détection et de la déclaration des cas grâce à une meilleure sensibilisation des déclarants. Mais elle pourrait aussi témoigner d’une poursuite de l’augmentation du nombre de cas, incitant à poursuivre les efforts en matière de surveillance et de lutte contre la tuberculose.

A ce jour, les dernières données disponibles montrent des couvertures vaccinales insuffisantes chez les enfants pour lesquels la vaccination BCG est fortement recommandée. Cependant, on ne note pas d’impact significatif de la suspension de l’obligation vaccinale par le BCG en 2007 sur l’épidémiologie de la tuberculose de l’enfant.

La France reste un pays à faible incidence de tuberculose, comme en témoignent les dernières données publiées par l’OMS. »