Dernière Minute : dans la version seulement corrigée en octobre 2007, l'obligation du BCG a enfin été supprimée sur le site du ministère de l'éducation nationale, une fois la rentrée effectuée...Voici ce que de nombreux parents ont pu y lire au moment où ils s'interrogeaient pour la rentrée de septembre 2007 :

En effet, sur le site du ministère de l’éducation nationale la page vaccination a été mise à jour en août 2006. Pourtant, il s’est produit depuis cette date un événement d’une grande importance que le site n’a toujours pas entériné (à la date de rédaction de cette article), la levée de l’obligation de la vaccination BCG. Elle est attestée par le décret du 17 juillet 2007 (JO du 19/07/07) et fut annoncée par une conférence de presse très médiatisée de notre nouveau ministre de la santé, Madame Roselyne Bachelot-Narquin, le 11 juillet. On aimerait que les différents ministères concernés suivent et tout particulièrement, en cette période de rentrée scolaire, celui de l’Education…

On y lit en effet :

« Vaccinations obligatoires

Pour être inscrits dans une collectivité (crèche ou école) école, les enfants doivent obligatoirement être vaccinés contre les maladies suivantes :
- diphtérie, tétanos, poliomyélite (souvent associés à la coqueluche) ;
- tuberculose (B.C.G.).
L'inscription à l'école maternelle puis à l'école élémentaire est soumise à la vérification du respect des obligations vaccinales. Les vaccinations figurant le plus souvent sur carnet de santé de l'enfant.

Puis, les vaccinations, et dans certains cas les rappels, sont vérifiés régulièrement tout au long de la scolarité. En cas de non vaccination, un certificat de contre indication médicale est exigible.

Dans l'enseignement professionnel, les élèves exposés à des risques de contamination dans le cadre de leurs stages ou de leurs études (comme, par exemple, par le virus de l'hépatite B), doivent être immunisés.

Le code de la santé publique rend obligatoire certains vaccins jusqu'à l'âge de 25 ans. Cette mesure de santé publique vise à éviter la propagation des maladies contagieuses répandues chez les enfants.

D'autres vaccinations sont recommandées : rougeole, oreillons, rubéole (R.O.R.) de même que la vaccination contre l'hépatite B possible dès l'âge de 2 mois. »

A noter que le site Service-Public.fr ne fait guère mieux puisqu’on lit (à la date de rédaction de cet article) sur la page à laquelle le ministère de l’Education renvoie :

« A noter : la vaccination au BCG est obligatoire à l'entrée en collectivité, incluant la garde par une assistante maternelle »

« La politique de vaccination est élaborée par le ministre chargé de la santé. Certaines vaccinations sont recommandées, d'autres sont obligatoires. Pour quelques unes, l'obligation est assortie de sanctions pénales.

Ainsi, le code de la santé publique dispose que le refus de se soumettre ou de soumettre les enfants sur lesquels un adulte exerce l'autorité parentale ou dont il assure la tutelle aux obligations de vaccination prévues par ce même code contre la diphtérie, le tétanos, la tuberculose ou la poliomyélite, ou la volonté d'en entraver l'exécution sont punis de 6 mois de prison et de 3 750 EUR d'amende. » 

Moralité : une fois de plus, ouvrons bien nos yeux et nos oreilles…et ne comptons pas trop sur les services de l’Etat pour nous informer…Le ministère de l’Education n’avait même pas enregistré, il y a quelques mois, le décret du 30 juin 2004 qui supprimait l’obligation des revaccinations BCG ni la circulaire de la DGS d’octobre 2004 qui demandait de ne plus pratiquer ces revaccinations, limitant ainsi dès cette époque le nombre de vaccinations BCG à au plus une par individu.