C’est simple, le BCG n’est pas disponible en Belgique ! Quand on consulte le calendrier vaccinal belge [1] ainsi que les vaccins disponibles [3] on ne voit nul part, même mentionnée pour mémoire, le BCG. Pour en trouver trace il faut aller visiter les vaccinations recommandées au voyageur [2]. On y lit alors ceci :

« Vaccination BCG contre la tuberculose chez le voyageur

Pour des voyages de courte durée, la vaccination contre la tuberculose (BCG) n’est certainement pas indiquée, ayant une efficacité partielle.
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande* toutefois la vaccination chez les enfants et les jeunes adultes qui envisagent un séjour prolongé (au moins quelques mois) dans un pays où cette affection reste endémique. La vaccination est également recommandée chez les enfants d’immigrés qui retournent en vacances dans leur pays. Elle est requise par certaines écoles à l’étranger pour y scolariser un enfant (lycées français).

Le vaccin B.C.G. n'est pas disponible, pour le moment, en Belgique. Un pharmacien en possession d'une ordonnance nominative et d’une déclaration du médecin peut l'importer de l'étranger.  Les patients dont les défenses immunitaires sont amoindries en raison d’une maladie ou d’une médication, ne doivent certainement pas être vaccinés par le BCG, dans les pays comme la Belgique où la prévalence de la tuberculose et du sida sont faibles.»

* Notez que c’est l’OMS qui recommande et non la Belgique, nuance…

 Le vaccin n’est pas interdit en Belgique mais s’il faut le commander spécialement à l’étranger cela en limite évidemment l’utilisation. La Belgique aurait-elle beaucoup moins de tuberculoses que la France ? Même pas, le taux pour 100 000 est estimé à 12 alors qu’en 2005 le taux en France métropolitaine était descendu en dessous de 9.

« En Belgique, le nombre de nouveaux cas répertoriés chaque année est relativement stable depuis 1990 avec environ 12 cas par 100.000 habitants. En 2003, selon le Fond des Affections Respiratoires (FARES), on observe une légère diminution du nombre de cas (1.128), ce qui correspond à une incidence de 11,5/100.000 (12,5/100.000 en 2002). Plus de la moitié des patients tuberculeux déclarés sont originaires de pays à forte prévalence tuberculeuse. Les sans abri, les marginaux, les toxicomanes utilisant des seringues, les prisonniers et les sujets infectés par le VIH font également partie des groupes à risque ».

Voici les indications en faveur de la vaccination BCG. Vous verrez qu’elle sont très rares et bien différentes des indications françaises :

« Personnes saines avec test tuberculinique négatif :

  • La vaccination BCG      contre la tuberculose est indiquée ou à envisager chez :
  • Les      enfants d’allochtones originaires de pays à haute prévalence tuberculeuse qui      retournent définitivement ou fréquemment dans leur pays d’origine (en      France cette vaccination est prévue pour ceux qui restent, ndlr).
  • Les coopérants,      surtout s’ils travaillent dans le secteur de la santé et les jeunes      enfants qui se rendent pour plusieurs mois dans un pays à haute prévalence      tuberculeuse et qui entrent en contact étroit avec la population      indigène (en France cette restriction importante n’est pas mentionnée,      ndlr). Pour les autres coopérants et les touristes aventureux, un suivi,      avant et après le séjour, au moyen du test tuberculinique est conseillé      (intradermo-réaction tous les 1 ou 2 ans ou quelques mois après le retour      en Belgique).
  • Eventuellement, le      personnel d’institutions de soins où sont régulièrement soignés des      patients présentant une tuberculose pulmonaire à bacilles tuberculeux      multirésistants. »

Comme on peut le constater en consultant des blogs, les Belges sont très désagréablement surpris d’être soumis à la vaccination BCG quand ils viennent s’installer en France alors qu’on ne parle pas de ce vaccin chez eux. Et cela aussi bien pour des adultes venant exercer certaines professions que pour les jeunes enfants et les bébés. Et avec les méfaits particulièrement fréquents et spectaculaires du BCG souche danoise maintenant utilisé, la grogne est encore plus manifeste. A en regretter le plat pays chanté par Jacques Brel. Avec un tel vaccin, la France ne va pas rester longtemps une terre d’accueil…

Lu sur un blog :
«
Je suis belge. Chez nous, le vaccin a été totalement supprimé, comme dans quasiment tous les pays européens. Ayant trouvé l'amour en France, je suis venue m'y installer. Le BCG m'a été demandé pour pouvoir travailler. En Belgique, il n'y a même plus moyen de le trouver. Je me suis donc faite vacciner en France (au centre de vaccination l'Hôtel Dieu). On m'a fait 2 fois le test (2 fois négatif) puis ils m'ont enfin vaccinée. Résultat, je me suis promenée avec un trou suintant dans le bras pendant 1 mois (bah oui, ils font ça en dessous du bras et le frottement avec les vêtements ralentit la cicatrisation). J'ai discuté avec des médecins ici (espagnols et français) qui trouvent que ce vaccin est complètement inutile. Ils parlent de lobby pharmaceutiques. Est ce pour cela que ce vaccin existe toujours en France? De plus, nous ne sommes absolument pas protégés contres les nouvelles souches mutantes venant de l'Est. Bref, je regrette vraiment d'avoir été obligée de faire ce vaccin inutile et potentiellement dangereux pour pouvoir travailler. De plus, j'ai 24 ans, est ce toujours utile de vacciner à mon âge? »

[1] http://www.sante.cfwb.be/charger/schemaVaccinal2007.pdf 

[2] http://www.vaccination-info.be/vaccination/vaccinations%20a%20certains/certains.html

[3] Vaccins disponibles http://www.sante.cfwb.be/dochtml/vaccination.html

[4] Compléments d’informations http://www.vaccination-info.be